MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit
Aide à domicile

Le tarif de l’aide à domicile en 2019

Rédaction : Emmanuelle Martin - Mise à jour : 15 février 2019 à 09h06
aide ménagère services à domicile tarifs 2019

Lorsqu’un salarié intervient au domicile d’un particulier, que ce soit pour une prestation simple (ménage, aide journalière) ou pour une assistance plus complète au cas de perte d’autonomie, c’est la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur qui s’applique. Outre le cadre réglementaire et social de l’emploi à domicile, elle définit les montants minima des rémunérations.

 

Les rémunérations minimales fixées par la Convention collective

La Convention collective nationale des salariés du particulier employeur définit douze niveaux de minima salariaux*. Une majoration est prévue lorsque l’auxiliaire de vie ou l’aide à domicile a obtenu une certification professionnelle spécifique à la branche (ex : assistant de vie dépendance).

Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2019, le SMIC est supérieur au salaire minimum conventionnel prévu pour les niveaux I et II. C’est donc le SMIC qui sert de base pour ces deux niveaux de rémunération.

Grille des tarifs de l'aide à domicile en 2019

*Minima conventionnels bruts, avant déduction des charges sociales et des éventuelles prestations en nature (4,70€ pour le repas, 71€ pour le logement).

 

Les rémunérations couramment pratiquées

En pratique, c’est le niveau de dépendance du particulier qui déterminera le montant du salaire de l’aide à domicile :

- pour une personne en bonne santé requérant une aide ménagère, une garde malade ou une aide à domicile, c’est généralement le SMIC qui est pratiqué (autour de 10€/h).

- pour une personne en GIR 2 nécessitant une assistance de vie, le tarif moyen est de 12 à 13€/h.

- pour une personne en GIR 4, il faut compter 14 à 15€ de l’heure.

- pour une personne en GIR 6, le tarif d’une assistante de vie agréée par le département est environ de 16€/h.

  • Pour ces deux dernières catégories, on évitera l’emploi direct au profit du mode mandataire ou prestataire.


Les coûts à prendre en compte dans la définition du tarif

Ces rémunérations seront majorées si l’aide à domicile intervient de nuit ou lors d’un jour férié.

De plus, si l’aide à domicile est rémunéré(e) par CESU, il faudra ajouter 10% à la somme versée au titre des congés payés.

Les aides de l’État (crédit d’impôt, réduction des cotisations sociales, allocation personnalisée d’autonomie, prestation de compensation du handicap) permettent, sous condition, de réduire ces coûts.

 

Rappel : pour le particulier employeur, le crédit d’impôt pour l’emploi d’une aide à domicile sera réglé en 2019 en deux temps : l’acompte de 60% réglé au mois de janvier et le reliquat au mois de septembre.

 

En résumé :

COÛT AIDE À DOMICILE = SALAIRE + 10% CONGÉS PAYÉS + CHARGES – AIDES – CRÉDIT D’IMPÔT

 

 

 

Suivez-nous :-)