MENU
Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police
Rappel gratuit Rappel gratuit

Si vous êtes locataire, il est tout à fait envisageable d'installer une douche sécurisée à votre domicile. Utile pour prévenir les chutes et faciliter votre mobilité, cet équipement dédié aux seniors et personnes à mobilité réduite dispose d'un bac extra-plat antidérapant qui optimise votre sécurité et ne nécessite pas de travaux de gros-œuvre. Toutefois, au regard de la loi, il est impératif d'obtenir l'accord écrit de votre propriétaire avant de pouvoir envisager des travaux pour réaménager votre salle de bain. Vous devrez donc envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre bailleur afin qu'il vous communique une attestation de travaux écrite.

La lettre transmise à votre propriétaire devra comporter l’article suivant « En application de l’article 7 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 modifiée tendant à améliorer les rapports locatifs, des travaux d’adaptation du logement aux personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie peuvent être réalisés aux frais du locataire. Ces travaux font l’objet d’une demande écrite par lettre recommandée avec demande d’avis de réception auprès du bailleur. L’absence de réponse dans un délai de deux mois à compter de la date de réception de la demande vaut décision d’acceptation du bailleur. Au départ du locataire, le bailleur ne peut pas exiger la remise des lieux en l’état. » Deux mois sont laissés au propriétaire afin de valider ou de refuser les travaux. Passé ce délai, en cas de non-réponse du bailleur, il devient alors possible pour le locataire de réaliser les travaux souhaités sans autorisation écrite.

Il est par ailleurs possible de prétendre à plusieurs aides financières en tant que locataire lorsque l'on souhaite installer une douche senior à son domicile. Ainsi, sous réserve que l’on soit âgé de plus de 60 ans ou reconnu comme personne à mobilité réduite, la pose de cet équipement permet d’ouvrir un crédit d’impôt et bénéficie d’une TVA à taux réduit. En fonction de son niveau d’autonomie ou de handicap, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ou la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) pourront aider à financer une partie des travaux. Enfin, il est recommandé de se rapprocher de sa caisse de retraite car certains organismes apportent également un soutien financier pour ce type de projet.

Suivez-nous :-)