0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.3 (11)

Lorsque vous ou l’un de vos proches requiert une assistance dans les tâches du quotidien, il est possible de faire appel aux services à la personne. En fonction de votre profil et de vos ressources, vous pouvez prétendre à une aide financière pour une aide à domicile, et notamment lorsque vous êtes une personne âgée.

 

Qui a droit à une aide à domicile ?

Plusieurs types de profils peuvent bénéficier de services à la personne pour les aider à maintenir leur autonomie au quotidien.

 

L’aide à domicile pour les personnes handicapées

Plusieurs aides financières peuvent être sollicitées par les personnes en situation de handicap pour de l’aide à l’autonomie ou de l’aide au ménage.

La PCH (Prestation de Compensation du Handicap) permet de prendre en charge plusieurs types de prestations (aide humaine, aides techniques, aide à la mobilité, aide animalière…) pour soutenir l’indépendance des personnes handicapées. Les montants et durées d’attribution varient en fonction du type d’assistance sollicitée.

Dans le cadre de son action sociale, le département assure également la prise en charge d’un volume horaire d’aide ménagère (entre 24 et 64 heures en fonction des départements et du nombre de personnes dans le ménage).
Plusieurs conditions pour y prétendre :

  • Être reconnu handicapé à 80 % au moins OU être reconnu handicapé à 50 % et présenter une restriction substantielle et durable à l'emploi (RSDAE) OU être titulaire d’une pension d’invalidité de deuxième catégorie.
  • Être âgé entre 20 et 60 ans,
  • Disposer de ressources inférieures au montant de l’AAH (Allocation pour Adulte Handicapé) ou de l’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées).

La demande se réalise auprès du CCAS (centre communal d’action sociale) de la commune.

Une aide-ménagère pendant la grossesse

En cas de grossesse difficile, les femmes enceintes peuvent bénéficier d’une AVS (auxiliaire de vie à domicile) pour être aidées au quotidien. Il peut s’agir d’aide pour les tâches ménagères ou la préparation des repas, de garde d’enfant, de soutien scolaire, d’aide administrative

Il est par ailleurs possible de continuer à bénéficier de cette aide après son accouchement, pendant les premiers mois de vie de l’enfant.

Pour bénéficier de cette assistance financée par la CAF (caisse d’allocation familiale) ou la MSA (mutualité Sociale Agricole), il est nécessaire de produire un certificat médical attestant des difficultés rencontrées (grossesse pathologique, naissance multiple…).

Ce dispositif permet de financer de 100 heures d’aide à domicile sur 6 mois (200 heures pour des jumeaux et 300 heures pour des triplés).

 

L’aide ménagère à domicile pour les personnes âgées

De nombreux dispositifs (crédit d’impôt, collectivités, caisses de retraite…) permettent également aux seniors de bénéficier d’un soutien pour maintenir leur autonomie.

 

Quelle aides pour les personnes âgées à domicile ?

Destinée à soutenir le maintien à domicile des seniors, l’aide à domicile recouvre plusieurs types de prestations telles que : l’aide ménagère, le repassage à domicile, l’aide aux courses ou encore l’aide à la toilette.

Outre les  50 % de crédit d'impôt pour financer l’intervention d’une aide à domicile, les personnes âgées peuvent solliciter plusieurs organismes :

 

Une aide à domicile pour les personnes âgées dépendantes

Les personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie moyenne à lourde évaluées (entre le Gir 1 à 4 de la grille AGGIR) peuvent prétendre à l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie).

Un plan d’aide prévoyant un volume horaire d’aide à domicile est mis en place en lien avec les services du Conseil départemental. Cette aide sociale permet d'assister le senior dans les actes essentiels de la vie courante (toilette, habillage, prise de repas...).

L’aide ménagère du département

Les personnes âgées de plus de 65 ans non éligibles à l’APA mais rencontrant des difficultés à réaliser certaines corvées ménagères peuvent solliciter le Conseil départemental pour de l’aide ménagère à domicile.

Il est nécessaire de ne pas dépasser le plafond de ressources de 916,78 € pour une personne seule et de 1 423,31 € pour un couple.

 

Une aide à domicile avec les caisses de retraite

De nombreuses caisses de retraite assurent une prise en charge de l’aide ménagère de leurs assurés. Ceux-ci ne doivent percevoir ni l’APA, ni la PCH pour y être éligible.

Le montant alloué varie selon les régimes cotisés et l’état de santé du senior. Il est donc conseillé de contacter sa caisse de retraite.

 

L’aide à la personne après une hospitalisation

Attribuée par les caisses de retraite du régime général (CARSAT) et certains régimes (MSA, RSI…), l’ARDH (aide au retour à domicile après hospitalisation) permet de prendre en charge les prestations d’une auxiliaire de vie (garde de nuit, aide au repas…) ou encore un service de portage de repas à domicile des retraitées suite à une sortie d'hôpital, de clinique ou de maison de repos.

D’une durée maximale de 3 mois, cette subvention est plafonnée à 1 800 €.

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - (11 avis)

Les différents services de l'aide à l'autonomie

Suivez-nous :-)