0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.3 (9)

Comprenant un fauteuil ergonomique, un ou plusieurs rails, un moteur et des batteries, un monte-escalier électrique peut tout à fait être démonté par un particulier.

Qu'il s'agisse de remplacer le dispositif par un modèle plus récent, d'un déménagement, d'un placement en EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes âgées Dépendantes) ou du décès de l’utilisateur, le démontage du dispositif peut toutefois se révéler périlleux.

 

Quelles sont les étapes de démontage d'un monte-escalier ?

Pour démonter un monte-escalier, il est dans un premier temps nécessaire de vérifier si le dispositif est toujours en état de marche. Le cas échéant, il est bien souvent nécessaire de recharger les batteries.

Dans un second temps, il convient de retirer les butées de début et de fin de course. Il suffit ensuite d’actionner le monte-escalier afin de désolidariser le fauteuil du rail. La dernière étape consiste à dévisser les fixations du rail.

Les opérations sont identiques dans le cas d'un démontage de monte-escalier debout.

Afin de préserver sa propre sécurité se munir de protections adéquates (gants, lunettes, chaussures de sécurité) et d’outils adaptés (visseuse, tournevis…) est fortement conseillé. Les monte-escaliers sont en effet des équipements dotés d’un poids conséquent.

 

Les marques assurent-elle la reprise de monte-escalier ?

S’il est possible de démonter soi-même un monte-escalier, il est toutefois fortement conseillé de faire appel à un technicien professionnel. En effet, les installateurs disposent du savoir-faire nécessaire ainsi que d’un outillage spécifique permettant d’extraire le matériel sans endommager le fauteuil élévateur, l’escalier ou le mur de soutien.

On note par ailleurs que de nombreuses marques assurent la reprise des équipements. Pensez donc à contacter des spécialistes avant de vous lancer dans une entreprise qui peut se révéler ardue.

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - (9 avis)

Suivez-nous :-)