0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.7 (42)
Sommaire Sommaire

Un monte-escalier qui épouse les courbes

Dispositif d’accessibilité destiné aux PMR (personne à mobilité réduite), le monte-escalier électrique est capable de s’adapter à différentes configurations d’escalier.

Conçu pour épouser des courbes, des angles ou des virages, le monte-escalier tournant permet de déplacer une personne handicapée ou un senior en perte d’autonomie avec sécurité et confort sur plusieurs niveaux.

Permettant de monter ou descendre les escaliers tournants sans efforts, cet équipement est fabriqué sur-mesure et bénéficie d’aides financières.

Les différents types d’escaliers tournants

Les fauteuils élévateurs tournants s’adaptent sur plusieurs types d’escaliers tournant :

  • L’escalier avec quart tournant : Équipé d’un ou plusieurs quarts tournants, ce type d’escalier tournant peut également présenter des paliers. L’escalier 1/4 tournant comporte un angle à 90°, le 2/4 tournant possède lui deux angles à 90° et le 3/4 tournant est équipé de 3 virages en angle droit. On trouve également le 1/2 tournant qui présente deux volées en angle de 180°.
  • L’escalier en colimaçon : Composé d’une volée de marches enroulées autour d’un pilier central, cet escalier possède une structure hélicoïdale.
  • L’escalier courbe : Privilégiant l’esthétique, l’escalier courbe suit la courbure d’une ligne arrondie avec un angle qui lui est propre. Prenant généralement place dans les habitations de standing, il allie design et praticité.

Dans chaque cas, il est nécessaire d’adapter le rail et le monte-escalier à la configuration de l’escalier (pente, longueur, angle des virages, nombre de marches…) et de l’architecture du domicile.

Les caractéristiques du monte-escalier tournant

À la différence  à un monte-escalier droit, il est possible de faire courir un monte-escalier courbe sur plusieurs étages. Cet équipement est en effet conçu pour s’adapter à plusieurs virages et paliers.

Équipées d’un fauteuil adapté, d’accoudoirs ergonomiques et d’un repose-pied, les chaises élévatrices tournantes vous déplacent avec confort. Bien souvent rabattables, chaque élément, lorsqu’il est replié, permet de gagner de l’espace pour monter ou descendre l’escalier à pied.

Généralement positionnés en début et fin de course, plusieurs points de charges permettent d’alimenter les batteries de l’appareil. Il est possible d’ajouter un chargeur supplémentaire, au niveau d’un palier intermédiaire par exemple, afin de maintenir l’équipement constamment en charge lorsqu’il est inutilisé.

En cas de défaut de batterie ou de coupure de courant, une alerte sonore prévient les utilisateurs. Pour plus de sécurité, une clé permet de verrouiller le fauteuil lorsque l’on ne s’en sert pas.

Pour un déplacement agréable et sécurisé, le dispositif motorisé ralentit au départ et à l’arrivée. Une ceinture de sécurité à enrouleur vous maintient en place et la vitesse de la chaise est limitée par une norme de 0,15 m par seconde.  

Différents modèles assurent un pivotement du siège dans les virages ainsi qu’en fin de course afin de permettre une installation ou une sortie plus aisée de la personne âgée dans le monte-escalier.

Un système de télécommandes permet d’appeler l’appareil depuis chaque palier et une pression continue sur le joystick (manette de contrôle) assure les montées et les descentes.

Quels critères pour bien choisir un monte-escalier tournant ?

Demander plusieurs devis pour comparer

Simple et rapide pour la plupart des escaliers droits, l’installation d’un fauteuil élévateur se révèle plus technique lorsqu’elle se destine à un escalier courbe ou en colimaçon. 

Si 63 cm de large permettent l’installation d’un monte-escalier droit, 66 à 70 cm sont requis pour mettre en place le rail et la chaise sur un escalier tournant. Plus technique et plus complexe à déployer, le monte-escalier tournant nécessite d’être installé sur-mesure.

Il est donc recommandé de vérifier la faisabilité du projet et de comparer les modèles et les marques en demandant plusieurs devis gratuits et sans engagement. Cela permet d’établir un véritable comparatif des prix et des solutions

 

Prendre en compte les options et garanties

Outre les tarifs du modèle et les frais d’installation, il est importer de tenir compte des services et garanties proposés par l’installateur. 

 Quel délai de prise en charge en cas de panne ? La garantie couvre-t-elle les pièces et la main d’œuvre ? Quel est le coût de l’entretien annuel ?

De nombreuses options de personnalisation permettent en fonction de critères techniques, fonctionnels mais aussi esthétiques de choisir un modèle qui vous convient.

Pour s’adapter aux escaliers étroits, les installateurs proposent des fauteuils montés sur simple ou double rail, des modèles plus ou moins compacts et différentes options techniques (siège pivotant optionnel, assise et accoudoirs rabattables, rail extra plat…).

Quel prix pour un monte-escalier tournant ?

Contraint de s’adapter à plusieurs virages et nécessitant une fabrication sur-mesure, le monte-escalier tournant se révèle plus cher qu’un monte-personne pour escalier droit. 

Pour un comparatif des meilleures marques de monte-escalier, il est souhaitable de demander plusieurs devis auprès des professionnels du secteur. 

 

Recevoir un devis gratuit

 

Retrouvez les prix des monte-escaliers selon la marque et la forme de l’équipement.

Voici une fourchette moyenne de prix :

Monte-escalier tournant Entre 7 000 et 9 000 €
Devis monte-escalier tournant

Devis monte-escalier tournant

Comparer
  • Devis gratuit
  • Sans engagement
  • Réponse sous 24h

Quelles aides financières pour un monte-escalier tournant ?

Qu’il s’agisse d’installer un ascenseur de maison, une plateforme élévatrice PMR pour fauteuil roulant ou un monte-escalier, plusieurs aides permettent de réduire le montant des travaux :

 

Le crédit d’impôt pour adapter son logement

Un crédit d’impôt travaux de 25 % est accordé aux personnes de plus 65 ans qui requièrent une solution d’accessibilité.

Le montant pris en charge est plafonné à 5 000 € pour une personne seule (soit 1250 € remboursés) et à 10 000 € pour un couple (soit 2500 € remboursés).

 

Un financement de l’Anah

Destinée à adapter les logements de plus de 15 ans au vieillissement, l’aide Anah « Habiter facile » offre de financer de 35 à 50 % du montant des travaux d’accessibilité sous réserve de ne pas dépasser un certain niveau de ressources.

 

L’APA pour la perte d’autonomie

L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) permet d’établir un plan d’aide financière pour prendre en charge la dépendance des personnes âgées de plus de 65 ans lorsque celle-ci est évaluée entre le Gir 1 et le Gir 4 de la grille AGGIR.

 

Une subvention pour le handicap

Les personnes en situation de handicap peuvent prétendre à la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) notamment pour assurer l’accessibilité de leur logement.

 

Une aide des caisses de retraite

L’aide Bien vieillir chez soi des caisses de retraite (CNAV, MSA, RSI) permet de réduire le coût d’installation de chaise monte-escalier.

Le monte-escalier tournant en vidéo

Plus d'information sur les monte-escaliers

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

4.7/5 - (42 avis)

Retour à Habitat & Sécurité
Suivez-nous :-)