0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.4 (14)

Afin de prolonger la durée de vie de votre monte-escalier électrique ou de votre monte-escalier debout, il est recommandé d’effectuer une maintenance et un entretien réguliers afin de s’assurer du bon état du dispositif et de réparer les éventuels dysfonctionnements.

Comment s’assurer des services de maintenance et de réparation de son installateur ?

 

Quelles garanties pour un monte-escalier électrique ?

Soumise à une norme européenne, la garantie d’un fauteuil monte-escalier s’étend sur 2 ans suivant son installation. Dans ce laps de temps, en cas de défaillance, le SAV (service après-vente) prend en charge la réparation des avaries techniques avec le changement des pièces défectueuses, la prise en charge de la main d’œuvre et les frais de déplacement.

L’installation du dispositif sur votre escalier (pose des rails) est couverte par la garantie décennale. Le moteur bénéficie quant à lui d’une garantie de 5 ans et les batteries de 3 ans.
On note par ailleurs que de nombreux fabricants et distributeurs proposent des extensions de garantie.

Bon à savoir : Comme pour tout produit, la garantie ne s’applique que s’il est démontré que le défaut ne provient pas d’une mauvaise utilisation.

 

Comment fonctionne le contrat de maintenance d’un monte-escalier ?

Outre les garanties classiques, de nombreux installateurs proposent une formule d’entretien et/ou de dépannage de votre monte-personne.

Certaines marques incluent l’entretien de votre fauteuil élévateur électrique dans le prix d’achat. Garanti à vie, l’équipement bénéficie dans ce cas d’une maintenance gratuite avec une visite annuelle offerte. Cependant, le montant global pour acheter et installer le dispositif se révèle dans ce cas plus élevé.

D’autres entreprises proposent des extensions de garanties spécifiques afin d’assurer l’entretien ou le dépannage de votre fauteuil monte-escalier au-delà des garanties de base.

Afin de faire son choix en toute conscience, il est essentiel de bien s’informer sur les conditions de SAV, de connaître les modalités d’intervention en cas de panne et de vérifier les critères couverts par le contrat :

  • Les conditions de prise en charge des réparations (type de réparations prises en charge, clauses liées à une mauvaise utilisation…) pendant et hors garantie,
  • Les plages horaires d’assistance pour joindre le service d’assistance.
  • Les délais d’intervention en cas de soucis technique.

Avant de s’engager, il convient également de se renseigner sur les conditions de résiliation permettant l’arrêt du contrat d’entretien de votre monte-escalier.

 

Que faire en cas de panne de monte-escalier ?

En cas de panne d’un fauteuil monte-escalier, quelques vérifications simples peuvent vous aider à identifier et à régler le problème :

  • L’alimentation électrique (branchement, fusible, disjoncteur, état de charge des batteries…) fonctionne-t-elle ?
  • La clé de démarrage et les boutons marche/arrêt (généralement au niveau du moteur et de l’accoudoir) sont-ils enclenchés ?
  • La télécommande dispose-t-elle de piles chargées ?
  • L’appareil est-il en position de déplacement (rail relevable déployé, assise, accoudoirs et repose-pied dépliés) ?
  • Un objet entrave-t-il le déplacement du dispositif ?

Une fois ces points vérifiés, en cas de persistance du problème, il convient de contacter le service d’assistance du fabricant (Stannah, ThyssenKrupp, Handicare, Acorn…) ou de l’installateur de votre monte-escalier électrique. Un technicien viendra évaluer la situation à domicile et effectuer les réparations nécessaires.

Si vous ne disposez pas de contrat de dépannage, vous avez la possibilité de contacter un dépanneur indépendant. De nombreux réparateurs interviennent sur tout type d’appareils et de marques sur un secteur géographique spécifique.

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - (14 avis)

Suivez-nous :-)