0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU

À partir de quel âge est-on considéré senior ?

Notion polysémique, le terme « senior » recouvre plusieurs définitions et englobe plusieurs âges. Si dans le monde de l’entreprise, c’est vers 45 ans que l’on est considéré senior, pour l’administration, c’est à partir de 60 ans que l’on devient un senior, et que l’on est susceptible de prétendre à plusieurs aides spécifiques.

Dans le domaine médical, ce sont généralement les personnes de plus de 70 ans que ce mot désigne. Toutefois, on note que les contrats de mutuelles qualifiés de « seniors » démarrent dès l’âge de 50 ans, soit bien avant l’âge de départ à la retraite.

 

Quel est le meilleur moment pour souscrire une mutuelle senior ?

Avec l’avancée en âge, certains troubles et pathologies peuvent apparaître : diabète, hypertension, rhumatismes, problèmes de vue, perte d’audition... Or, ces nouveaux besoins de santé génèrent des frais qui ne sont pas toujours couverts par les complémentaires santé classiques.

Souscrire une mutuelle senior permet de prendre en compte ces besoins de santé spécifiques et de proposer des garanties adaptées au profils plus âgés. À savoir, une meilleure prise en charge des soins dentaires, des frais d'optique, des appareils auditifs, des frais d’hospitalisation et de certaines prestations de confort ou de médecine douce (ostéopathie, cures thermales…). En contrepartie, certains frais devenus obsolètes ne sont plus remboursés (grossesse, maternité, pédiatrie, orthodontie…).

S’il n’y a pas d’âge légal pour souscrire une mutuelle senior, un grand nombre de personnes s’y intéressent au moment du départ en retraite, vers l’âge de 60 ans, en raison notamment de l’arrêt de la couverture santé obligatoire de certaines entreprises. Toutefois, de nombreuses mutuelles proposent une couverture spécifique à partir de 55 ans, et parfois même dès l’âge de 50 ans. Ainsi, si votre état de santé nécessite des garanties médicales supérieures à partir de la cinquantaine, il est recommandé de comparer les différentes solutions de complémentaires seniors. Par ailleurs, plus vous tardez à vous inscrire, plus le montant des cotisations risque d’être élevé.

 

Existe-t-il une limite d’âge pour souscrire une mutuelle santé ?

Les besoins de santé augmentant avec l’âge, le prix des mutuelles seniors est généralement plus élevé que la moyenne. Les prix sont toutefois très variables en fonction des profils et des assureurs. Il est cependant vivement recommandé d’être attentif aux conditions d’adhésion, notamment lorsque l’on avance en âge. Certaines complémentaires fixent en effet un âge limite d’adhésion considérant qu’au-delà, le risque de multiplier les remboursements est accru. Généralement établi autour de l’âge de 65 ans, cet usage ne tient toutefois pas lieu de règle générale.

De nombreuses complémentaires santé sont ainsi accessibles sans limite d’âge ou sans conditions imposées. Quoi qu’il en soit, il est important de vérifier les tarifs et les garanties proposés mais aussi de s’assurer des évolutions de l’offre et des prix dans le temps avant de signer un contrat. Un senior de 60 ans n’a pas les mêmes besoins qu’une personne âgée de 80 ans. Votre mutuelle doit permettre de s’adapter à des dépenses de santé appelées à progresser avec l’âge.

Il est en revanche possible que certaines assurances vous demandent de compléter un questionnaire de santé, afin d’évaluer votre niveau de risques. D’autres assureurs intègrent une limite de garantie dans le temps. Dans ce cas, une clause spécifique prévoit une résiliation automatique de votre mutuelle à partir d’un certain âge défini contractuellement (70 ou 75 ans, par exemple). Il est donc essentiel de bien étudier votre contrat avant de le signer, ceci afin de vous éviter de vous retrouver sans protection à un âge déjà avancé.

Après votre départ à la retraite, il est également possible de conserver la mutuelle de votre ancien employeur. Cependant, les cotisations sont susceptibles d’augmenter en conséquence.

Suivez-nous :-)