0 805 543 098Service & appel gratuits

A A A
MENU
4.4 (13)

Lorsque la santé d’une personne âgée se dégrade et remet en cause son maintien à domicile, il est bien souvent nécessaire d’envisager un placement en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

Qu’il s’agisse d’une sortie d’hospitalisation ou du placement d’un senior vivant à domicile, pour placer un proche en maison de retraite, il convient d’attendre qu’une place se libère. Or, en raison du vieillissement de la population, le délai d’attente pour une admission en EHPAD peut s’avérer particulièrement long (de plusieurs semaines jusqu’à plusieurs mois).

 

Comment obtenir une place en urgence en EHPAD ?

L’EHPAD est une structure d’hébergement médicalisée destinées aux personnes âgées de plus de 60 ans qui présentent une perte d’autonomie et nécessitent des soins médicaux ainsi qu’une surveillance constante.

Pour trouver une place en urgence en établissement médicosocial, plusieurs étapes à suivre :

Dans un premier temps, il convient de sélectionner les structures répondant à vos critères (prix, unités spécialisées, droit aux aides, localité, soins et prestations pratiquées…). Plusieurs annuaires des EHPAD en ligne facilitent votre recherche.

Afin d’être admis au plus vite, il est recommandé de contacter chaque établissement afin de savoir s’ils disposent d’une place vacante. Dans la mesure du possible, il est également conseiller de les visiter.

Dans un second temps, il est nécessaire de constituer le dossier d'admission unique incluant un volet administratif ainsi qu’un volet médical renseigné par un médecin pour s’inscrire en maison de retraite. La demande d’admission en EHPAD se dépose en ligne avant d’être transmise à l’ensemble des structures présélectionnées. 

Afin de maximiser vos chances de trouver une place, il est vivement conseillé de se positionner sur plusieurs établissements.

Dès qu’une place est libre, la direction de la maison de retraite vous contacte. Vous avez alors la possibilité d’accepter, de refuser ou de retarder l’entrée en EHPAD au gré de votre besoin.

Bon à savoir : Il est possible d’être accompagné dans vos démarches par un travailleur social du CLIC ou du CCAS ou par l’assistant social de l’hôpital ou de la maison de repos où est hospitalisée la personne âgée.

 

L’accueil de jour pour personnes âgées : une solution de secours ?

De nombreuses structures proposent un accueil de jour aux personnes âgées en perte d’autonomie. Il peut s’agir d’un EHPAD, d’un centre d’accueil de jour ou encore d’une unité de soins spécifiques (unités spécialisées pour Alzheimer ou Parkinson par exemple). Une équipe de soins et des professionnels paramédicaux accueillent et prennent en charge les seniors tout au long de la journée.

Qu’elle soit temporaire ou permanente, cette solution revêt plusieurs avantages :

  • Pour l’aidant : Cela permet de soulager le quotidien de l’aidant mais aussi d’être accompagné et conseillé par des professionnels du grand âge.
  • Pour la personne âgée dépendante : Grâce à l’accueil de jour, le senior bénéficie d’un accompagnement et d’activités adaptées à son état de santé tout en conservant une attache forte avec son domicile. Cela permet également de rompre son isolement et de recréer du lien social.

En outre, l’accueil de jour permet au senior de prendre progressivement ses marques au sein de l’établissement. Cela peut aider à convaincre une personne âgée qui refuse d’entrer en maison de retraite.

La demande d'accueil de jour se réalise dans le dossier unique d’admission en EHPAD.

Bon à savoir : Certains EHPAD proposent également un accueil de nuit ou des séjours temporaires.

 

Le maintien à domicile d’une personne âgée en perte d’autonomie est-il possible ?

Plusieurs solutions permettent de maintenir à domicile une personne âgée en perte d’autonomie chez elle ou chez son aidant en attendant qu’une place se libère en EHPAD.

Tout d’abord, il est  nécessaire de contacter un service d’aide et de soins à domicile (SAAD, SSIAD, SPASAD) afin d’assurer la prise en charge médicale ainsi que l’aide à l’autonomie (aide à la toilette, aide au repas, garde de nuit personne âgée…). Dans certains cas, il est nécessaire d’acheter ou de louer du matériel médical (lit médicalisé, aide à la levée, verticalisateur, chaise percée…) pour le confort et la sécurité du senior.

Il convient également de s’assurer que le logement est adapté pour une telle prise en charge. Faut il installer un monte-escalier ou une plateforme élévatrice PMR pour fauteuil roulant ? Est-il nécessaire de remplacer la baignoire par une douche handicapé ? … Autant de questions à se poser quand on souhaite héberger une personne âgée.

Plusieurs aides financières telles que l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), la PCH (Prestation de Compensation du Handicap), le crédit d’impôt personnes âgées, les aides des caisses de retraite (ARDH, Bien vieillir chez soi…) ou encore l’aide Anah Habiter facile permettent de prendre en charge l’aide à domicile ou les travaux d’adaptation du logement.

Cette FAQ vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - (13 avis)

Suivez-nous :-)